Y’a quoi sous le casque du motard ?

Par • 14 Juin, 2009 • Catégorie: People • Nombre de lectures : 5792 views

1 Star2 Stars Score : (+2, 1 votes )
Loading...

L’espagnol Julian Simon est parti en pôle position du Grand Prix moto 125 de Catalogne. Il s’est retrouvé en tête du Grand Prix avec un Italien à ses basques. A l’avant dernier tour, il a pensé qu’il avait gagné et s’est redressé en levant la main en signe de victoire.

Il s’est fait dépassé par l’Italien et les 4 autres concurrents qui suivaient un peu plus loin. En fait c’était l’entrée dans le dernier tour. Dans un dernier tour où il a risqué la chute, il est finalement passé en troisième position sur la ligne d’arrivée. Mais il n’avait pas encore bu le calice jusqu’à la lie. Les commissaires de course l’ont declassé en 4 ème position après l’analyse de la photo finish.

L’autre concurrent avait sans doute un gravier qui dépassait de la roue avant…

Le casque des motards empêche-t-il un développement harmonieux du cerveau ? Un allemand de quinze ans participait à cette même course. A quinze ans, le développement n’est pas achevé. On espére que son casque n’est pas trop serré.

Be Sociable, Share!
Marqué comme:

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

3 Réponses »

  1. Il ne doit pas avoir grand chose dans la tête de certains motards. Un motard a tué une femme enceinte de 8 mois et son enfant de 2 ans à Marseille. La stupidité de certains est vraiment incurable.

  2. Cette fois là c’est un motard mais combien d’automobilistes inconscients roulent eux aussi à marseille? Sans doute beaucoup plus…
    PS : je ne défends pas les motards car il est vrai que beaucoup ont la poignée beaucoup trop lourde (ou rien dans la tête comme tu préfères) mais pour les automobilistes, c’est la même chose avec en plus le téléphone portable pour un gros pourcentage, le nez dans le gps au lieu de regarder sa route ainsi qu’un bon taux d’alcoolémie le soir et le week-end (on va dire que les motards aussi pour ce dernier point)!

    Bref, essayons de rester prudent et courtois quel que soit son moyen de déplacement!

  3. Comme beaucoup j’avais une piètre opinion des motards, jusqu’à ce que je tombe sur l’un d’eux qui m’a fait découvrir leur univers. Je suis donc allée plusieurs fois aux 24 heures du Mans, en groupe et ai partagé leurs journées, leurs conversations, leurs moments de folie et leurs préoccupations.

    Sachez que peu, très peu osent prendre le guidon de leur moto en étant ivres. Ils sont parfaitement conscients que c’est l’accident à coup sur !

    Le seul moment ou ils se lâchent c’est quand ils sont arrivés à la concentration. C’est un parc ou la moto est posée, la toile de tente installée, et le repas préparé. Puis ils se détendent en discutant et en buvant. Il n’y a donc plus de danger pour eux. Autre remarque: ils savent boire, car je n’ai jamais vu de bagarre entre eux !

    Sur la route, ils se disent bonjour en se croisant, respectent les distances entre eux, pas comme certains automobilistes belliqueux qui vous serrent de près, au risque de vous voir commettre un accident.

    Un dimanche, en arrivant au Mans, un de nos amis a eu un problème mécanique. Un des gars qui était du coin, n’a pas hésité à aller lui chercher la pièce manquante et à lui réparer sa bécane.

    Ce n’est pas parce qu’il y a une brebis galeuse dans un groupe que tous sont ainsi….Autre constat : les jeunes, plus fous, veulent épater la galerie, en roulant sur la roue arrière. Ils sont vite encadrés par les anciens qui leur rappellent les mesures de prudence ! Soit ils se calment, soit ils quittent le groupe.

    Sur mon site, j’ai pris plusieurs photos du mans…Tapez sur le département 72 . Cela vous donnera une idée de ce qui s’y passe vraiment.

    Cordialement

    Marie51 :)

Laisser un Commentaire

:p 8) :lol: =( :8 ;) :(( :o: :[ :) :D :-| :-[) :bloody: :cool: :choler: :love: :oups: :aie: :beurk: